Psaume 3 : une prière de protection contre les ennemis

Le psaume 3 est une prière de protection contre les ennemis. Si vous êtes attaqué injustement par des personnes qui vous veulent du mal, reprenez confiance en Dieu et prier avec le psaume 3 que le roi David a fait lorsqu’il fuyait devant son fils Absalom.

Vous allez remarquer dans ce psaumes comment le roi David fait énormément confiance en Dieu, il croit en lui et il ne craint rien même s’il est entrain de dormir, il sait que le Seigneur, le Dieu le tout puissant assure sa protection contre ses ennemis. Il est rassuré que le Seigneur combat pour lui et il le rend vainqueur.

Ainsi, je vais vous dire malgré la situation que tu es entrain de vivre en ce moment, il est temps de se confier à Dieu car il n’y pas plus puissant que lui dans cet univers. D’ailleurs, celui le maitre de l’univers. Ne perd pas confiance malgré les attaques et le nombre de tes ennemis car l’Eternel va se lever pour te sauver ou te protéger contre tes ennemis.

Noté aussi par rapport aux paroles qu’il contient le psaumes 3 est aussi utiliser pour prier contre le Maux de gorge, le Maux de tête, le Maux de dents et Contre les dangers graves du corps et de l’âme.

 

 

 

Cette prière doit se faire avec foi, après une série des louanges et adoration à Dieu.

Voici la prière :

« O Eternel, que mes ennemis sont nombreux! Beaucoup se dresse contre moi!

Combien qui disent à mon sujet : Plus de salut pour lui auprès de Dieu !

Mais toi, ô Eternel ! tu es mon bouclier, Tu es ma gloire, et tu relèves ma tête.

De ma voix je crie à l’Eternel, Et il me répond de sa montagne sainte.

Je me couche, et je m’endors; Je me réveille, car l’Eternel est mon soutien.

Je n’ai pas peur de ces milliers de personnes  qui m’assiègent de tous cotés.

Lève-toi, Eternel ! Sauve-moi, mon Dieu! Car tu gifle tous mes ennemis, Tu brises les dents des méchants.

Le salut est auprès de l’Eternel: Que ta bénédiction soit sur ton peuple ! »

 

 

Explication Psaume 3

Ceci est le premier psaume avec un titre: Un Psaume de David quand il a fui Absalom son fils . James Montgomery Boice souligne que puisque ces titres sont dans le texte canonique de la Bible hébraïque, « Ils doivent être pris avec un sérieux absolu tout au long. » Les événements sont enregistrés dans 2 Samuel 15-18, mais le cœur de David à ce moment difficile est enregistré dans ce psaume.

A. Le problème de David et l’aide de Dieu.

1. (1-2) Ce que ceux qui ont troublé David ont fait.

SEIGNEUR, comme ils se sont multipliés qui me troublent!
Nombreux sont 
ceux qui se soulèvent contre moi.
Nombreux sont 
ceux qui disent de moi:
« Il n’y a 
aucune aide pour lui en Dieu. » Selah

une. Comment ils ont augmenté, qui me dérange : À l’écriture de ce psaume, David avait beaucoup de problèmes. Son propre fils a mené ce qui semblait être une rébellion réussie contre lui. Beaucoup de ses anciens amis et associés l’ont abandonné et ont rejoint les rangs de ceux qui l’ont troublé ( 2 Samuel 15:13 ).

b. Il n’y a aucune aide pour lui en Dieu : la situation de David était si mauvaise que beaucoup sentaient qu’il était au-delà de l’aide de Dieu. Ceux qui ont dit cela n’avaient probablement pas l’impression que Dieu n’était pas en mesure d’aider David; ils ont probablement senti que Dieu ne voulait pas l’aider. Ils ont regardé le péché passé de David et se sont dit: «C’est tout ce qu’il mérite de Dieu. Il n’y a aucune aide pour lui en Dieu . « 

je. Shimei était un exemple de quelqu’un qui a dit que Dieu était contre David et qu’il obtenait juste ce qu’il méritait ( 2 Samuel 16: 7-8 ). Cette pensée a été la plus douloureuse de toutes pour David – la pensée que Dieu pourrait être contre lui et qu’il n’y a aucune aide pour lui en Dieu .

ii. «Si toutes les épreuves qui viennent du ciel, toutes les tentations qui montent de l’enfer, et toutes les croix qui surgissent de la terre, pouvaient être mélangées et pressées ensemble, elles ne feraient pas une épreuve aussi terrible que celle qui est contenue dans ce verset. C’est la plus amère de toutes les afflictions à être amenée à craindre que Dieu ne nous aide pas. » (Spurgeon)

c. Selah : L’idée en hébreu de ce mot (apparaissant 74 fois dans l’Ancien Testament) est pour une pause . La plupart des gens pensent qu’il parle d’une pause réfléchie, d’une pause pour méditer sur les mots qui viennent d’être prononcés. Il peut également s’agir d’une instruction musicale, pour un intermède musical quelconque.

2. (3-4) Ce que Dieu a fait pour David au milieu de la détresse.

Mais toi, Éternel, tu es pour moi un bouclier,
ma gloire et celui qui lève la tête.
J’ai crié à l’Éternel de ma voix,
et il m’a entendu de sa montagne sainte. Selah

une. Toi, Éternel, tu es un bouclier pour moi : bien que beaucoup disaient qu’il n’y avait aucune aide pour lui en Dieu, David savait que Dieu était son bouclier . D’autres – même beaucoup d’autres – ne pouvaient ébranler la confiance de David en un Dieu d’amour et d’aide.

je. Sous l’attaque d’un ennemi rusé et impitoyable, David avait besoin d’un bouclier . Il savait que Dieu était son bouclier. Ce n’était pas une prière demandant à Dieu d’accomplir cela; c’est une déclaration de fait forte: Toi, Éternel, tu es pour moi un bouclier .

b. Ma gloire et Celui qui lève la tête : Dieu était plus que la protection de David. Il était aussi Celui qui a mis David sur un terrain plus élevé, levant la tête et lui montrant sa gloire. Il n’y avait rien de glorieux ni d’élévation de tête dans les circonstances de David, mais il y avait en son Dieu.

je. Les hommes trouvent la gloire dans toutes sortes de choses – la renommée, le pouvoir, le prestige ou les possessions. David a trouvé sa gloire en l’Éternel. «Oh, mon âme, as-tu fait de Dieu ta gloire? D’autres se vantent de leur richesse, de leur beauté, de leur position, de leurs réalisations: trouvez-vous en Dieu ce qu’ils y trouvent? » (Meyer)

c. J’ai crié à l’Éternel de ma voix : «Certes, des prières silencieuses sont entendues. Oui, mais les hommes bons trouvent souvent que, même en secret, ils prient mieux à haute voix qu’ils ne font aucun son vocal. » (Spurgeon)

Lire aussi:  Psaumes 49

ré. Il m’a entendu de Sa colline sainte : D’autres ont dit que Dieu ne voulait rien avoir à faire avec David, mais il pouvait glorieusement dire: « Il m’a entendu» . Bien qu’Absalom ait pris le contrôle de Jérusalem et ait forcé David à quitter la capitale, David savait que ce n’était pas Absalom trônant sur la colline sainte de Dieu . Le SEIGNEUR Lui-même tenait toujours ce terrain et entendrait et aiderait David de Sa montagne sainte .

Bénédiction de et vers Dieu.

1. (5-6) Dieu bénit David.

Je me suis allongé et j’ai dormi;
Je me suis réveillé, car l’Éternel m’a soutenu.
Je n’aurai pas peur de dix mille personnes
qui se sont opposées 
à moi tout autour.

une. Je me suis allongé et j’ai dormi; Je me suis réveillé : David a utilisé les deux comme preuve de la bénédiction de Dieu. Le sommeil était une bénédiction, car David était soumis à une pression si intense des circonstances de la rébellion d’Absalom que le sommeil pouvait être impossible, mais il dormait . Le réveil était une autre bénédiction, car beaucoup se demandaient si David vivrait pour voir un nouveau jour.

je. « Vraiment, ce devait être un oreiller moelleux qui pouvait lui faire oublier son danger, qui avait alors une armée déloyale à ses trousses. » (Gurnall, cité dans Spurgeon)

ii. Dieu nous soutient dans notre sommeil, mais nous le tenons pour acquis. Pensez-y: vous êtes endormi, inconscient, mort pour le monde – pourtant vous respirez, votre cœur se pompe, vos organes fonctionnent. Le même Dieu qui nous soutient dans notre sommeil nous soutiendra dans nos difficultés.

b. Je n’aurai pas peur de dix mille personnes : avec Dieu pour le soutenir, David pourrait se tenir contre n’importe quel ennemi. Avant qu’il ne soit écrit, David connaissait la vérité de Romains 8:31 : Si Dieu est pour nous, qui peut être contre nous?

2. (7-8) David bénit Dieu.

Lève-toi, ô Éternel!
Sauve-moi, ô mon Dieu!
Car tu as frappé tous mes ennemis sur la pommette;
Vous avez cassé les dents des impies.
Le salut appartient 
au SEIGNEUR.
Votre bénédiction est 
sur votre peuple. Selah

une. Lève-toi, ô Éternel…. Car tu as frappé tous mes ennemis : l’esprit de David était à la fois sur ce qu’il avait confiance en Dieu pour faire ( sauve-moi, ô mon Dieu ) et sur ce que Dieu avait fait ( frappé tous mes ennemis… cassé les dents des impies ). Savoir ce que Dieu avait fait donne à David confiance en ce que le SEIGNEUR ferait .

b. Lève-toi, ô Éternel ! Cela a rappelé les paroles de Nombres 10:35 , où Moïse a utilisé cette expression comme les enfants d’Israël ont cassé le camp dans le désert. C’était une phrase militaire , appelant Dieu à aller à la fois pour défendre Israël et pour le conduire à la victoire.

c. Cassé les dents des impies : cette métaphore vivante est également utilisée dans le Psaume 58: 6 . Il parle de la domination totale et de la défaite de l’ennemi. David a cherché la protection dans ce psaume, mais plus que la protection – il a cherché la victoire . Il ne suffisait pas à David de survivre à la menace pesant sur le royaume. Il devait être victorieux de la menace, et il serait avec la bénédiction de Dieu.

ré. Le salut appartient au SEIGNEUR : David a compris que le salut – à la fois dans le sens ultime et immédiat – était la propriété de Dieu. Ce n’est pas la propriété d’une nation ou d’une secte, mais de l’Éternel Dieu. Pour être sauvé, il faut traiter avec l’Éternel lui-même.

e. Votre bénédiction est sur votre peuple : cela a montré le cœur de David dans un temps de calamité personnelle . Il n’était pas seulement concerné par la main de Dieu sur lui-même, mais sur tout le peuple de Dieu. Il n’a pas prié pour la préservation et la victoire dans le procès avec Absalom juste pour lui-même, mais parce que c’était mieux pour la nation.

comment changer de vie

 

Expliquons chaque verset

«Psaume 3»: Le contexte historique du psaume est décrit (dans 2 Sam. Chapitres 15-18). Bien que David ait demandé (au verset 7), Lève-toi, ô Seigneur; sauve-moi », il est clair de (2 Sam. 15: 32-37), que David a astucieusement renvoyé son ami Hushai à Jérusalem pour tromper Absalom. David a utilisé des moyens mais n’a fait confiance qu’à Dieu.

Versets 1-8: Ce psaume mêle à la fois la complainte et la confiance. Dans sa vaste portée, il devient un modèle de louange, de paix et de prière au milieu des pressions. Alors qu’elle se déroule à travers 3 phénomènes historiques interdépendants, David partage son «secret» théologique d’avoir l’assurance face à l’adversité.

  1. La situation difficile du psalmiste (3: 1-2);
  2. La paix du psalmiste (3: 3-6);
  3. La prière du psalmiste (3: 7-8).

Le premier des 73 psaumes attribués à David par superscription. De plus amples informations relient son occasion à l’épisode d’Absalom (2 Sam. Chapitres 15-18), bien que beaucoup de ses caractéristiques décrivent mieux la persécution en général.

Versets 1-2 «  » Augmenté … beaucoup … beaucoup « : Le psalmiste commence sur une note basse avec ses misères multipliées.

Psaume 3: 1 «Éternel, comment sont-ils augmentés qui me troublent! Beaucoup [sont] ceux qui se soulèvent contre moi. « 

Il pourrait bien le dire, car le parti qui cherchait sa ruine était très nombreux et très formidable. Absalom, son fils, avait volé le cœur de la généralité du peuple, et était à leur tête. Ahithophel, son conseiller, a cherché sa ruine. Shimei, avec d’autres de ses ennemis, lui a reproché d’être complètement abandonné de Dieu. Tandis que beaucoup de ses amis tremblaient sans aucun doute pour sa sécurité et, si les conseils d’Ahithophel avaient été suivis, sa ruine, moralement parlant, aurait été inévitable. Pas étonnant alors qu’il était en grande difficulté, car il était certainement en grand danger. Mais au milieu, il prend la bonne méthode et a recours à Dieu, son puissant assistant. En remontant le mont des Oliviers, la tête couverte et pieds nus, il pleura et pria, pleura et crut, et Dieu l’entendit de sa sainte demeure.

Ce Psaume était parfois appelé L’HOMME DU MATIN, ou UNE PRIÈRE DU MATIN. Nous connaissons la tristesse dans le cœur de David lorsqu’il a fui son propre fils. C’est un sentiment similaire que le Seigneur Jésus a ressenti lorsque les Hébreux se sont retournés contre lui. Beaucoup de croyants en Christ à notre époque ressentent ceux que nous pensions être amis, nous détestant. La douleur que nous voyons ici ressentir David est ressentie par beaucoup d’entre nous qui ont pris une position inébranlable pour le Seigneur Jésus. Comme nous l’avons dit, une partie de la tristesse de David était que sa propre chair et son sang essayaient de le tuer et de prendre le relais.

Lire aussi:  Psaume 114

Comme je l’ai dit dans les leçons précédentes, nous devons trouver l’application de cette Écriture à nos vies aujourd’hui, pour qu’elle nous soit utile. Aujourd’hui, dans notre société, vous pouvez facilement aliéner ceux qui vous entourent en professant votre foi chrétienne. Ce n’est pas une chose populaire d’être un vrai croyant en la Parole de Dieu. Si vous portez votre Bible avec vous, on vous appelle une Bible totalisant telle ou telle chose. Si vous lisez régulièrement votre Bible, vous êtes considéré comme un fanatique. Louez Dieu! Je suis un fanatique de Jésus.

La déclaration ci-dessus, faite par David, était vraie. Beaucoup de gens se sont rangés du côté d’Absalom contre David. La majorité s’est également opposée à Jésus. Aujourd’hui, la majorité des gens dans le monde ne sont pas de vrais croyants.

2 Timothée dit [ayant une forme de piété, mais niant sa puissance].

David a demandé: Comment cela peut-il être? Nous demandons également, Seigneur, comment cela peut-il être? La première chose dont nous devons nous souvenir, c’est que Jésus a gagné la bataille du Calvaire. Nous sommes toujours dans ce monde, mais nous ne sommes pas de ce monde. La seule bataille que nous devons mener est le bon combat de la foi. Bien que le monde semble se désagréger autour de nous, levez les yeux, car notre rédemption approche.

 

Versets 2-3: Aucune aide pour lui… mais toi… un bouclier pour moi »: Il y a un fort contraste entre l’allégation et l’assurance du psalmiste. L’attitude et les perspectives de David embrassent la théologie que Paul a résumée (dans Romains 8:31). Le Psaume 3 présente également le langage du guerrier divin (comparez le chapitre 15 d’Exode en arrière-plan).

Psaume 3: 2 « Beaucoup [il y en a] qui disent de mon âme: [Il n’y a] aucune aide pour lui en Dieu. Selah. »

Un croyant actif, plus il est éloigné de Dieu, soit par les réprimandes de la providence, soit par les reproches des ennemis, plus il s’emparera rapidement et plus il s’attachera à lui. Un enfant de Dieu sursaute à l’idée même de désespérer de l’aide en Dieu. Voyez ce que Dieu est pour son peuple, ce qu’il sera, ce qu’ils ont trouvé en lui, ce que David a trouvé en lui.

  1. Sécurité;un bouclier pour moi; ce qui dénote l’avantage de cette protection.  
  2. Honneur;ceux que Dieu possède pour le sien, ont un véritable honneur.  
  3. Joie et délivrance.Si, dans le pire des cas, le peuple de Dieu peut relever la tête avec joie, sachant que tout le monde travaillera pour lui, il possédera Dieu comme lui donnant à la fois la cause et le cœur de se réjouir.  

«Selah»: Ici signifie une élévation de la voix, pour nous amener à considérer la phrase comme une chose de grande importance.

La condition de l’âme d’un homme n’est connue que de lui et de Dieu. D’autres peuvent spéculer, mais seulement lui et Dieu savent s’il a raison avec Dieu ou non. Tant de fois, il est facile de regarder un autre et de dire qu’il n’est pas sauvé, parce qu’il a commis le péché. Ce fut le cas avec ces accusations de David. Ils lui rappelaient son péché avec Bath-sheba. Ils disaient que Dieu ne lui avait pas pardonné. Beaucoup essaient aujourd’hui d’élever des péchés dans la vie d’une personne qui sont déjà oubliés par Dieu. Lorsque vous êtes sauvé, vos péchés sont lavés par le sang de l’Agneau. Vous ou quelqu’un d’autre, ne devez pas revenir en arrière et les faire glisser à nouveau. Seuls vous et Dieu savez si vous vous repentiez vraiment ou non. Personne, alors ou maintenant, ne peut en juger un autre. Dieu est le juge de tous.

« Selah »: La Bible amplifiée ajoute « pause et pense calmement à cela » à chaque verset où « Selah » apparaît. Lorsque nous voyons le mot dans un psaume ou (dans Habacuc 3), nous devrions nous arrêter pour peser soigneusement le sens de ce que nous venons de lire ou d’entendre, élevant nos cœurs à la louange de Dieu pour ses grandes vérités.

Psaume 3: 3 « Mais toi, Éternel, tu es pour moi un bouclier; ma gloire et le releveur de ma tête. »

«L’élévateur de ma tête» pourrait être traduit «lève la tête haute», un témoignage de l’encouragement que Dieu fournit (9:13; 27: 6). Le découragement que ressentit David en regardant sa situation contraste fortement.

Tous ceux qui croient au Seigneur Jésus-Christ ont le Seigneur pour bouclier. On nous dit de prendre le bouclier de la foi pour combattre le diable.

Éphésiens 6:16 « Surtout, prenant le bouclier de la foi, avec lequel vous pourrez éteindre toutes les flèches enflammées des méchants. »

David exprime sa foi dans le Seigneur pour le protéger. Nous savons que sans la foi, il est impossible de plaire à Dieu. Nous devons avoir la foi pour être considérés comme justes aux yeux de Dieu. Le mot bouclier traduit ici aurait pu tout aussi bien être traduit protecteur ou bouclier. Cela signifie donc que ce n’était pas seulement une couverture pour la poitrine, mais pour tout son être. Le mot gloire aurait aussi pu être traduit par splendeur. (Lève-toi de ma tête), montre que Dieu ramènera encore David à son ancienne gloire. En regardant cela du point de vue du chrétien: nous voyons que Dieu est notre protecteur, nous sommes sauvés par sa grâce et non par nos œuvres. Jésus-Christ reviendra sur cette terre pour régner en tant que Roi des rois et Seigneur des seigneurs pendant 1000 ans. Jésus amène des chrétiens avec lui, qui régneront avec lui comme ses subordonnés.

Psaume 3: 4 « J’ai crié à l’Éternel de ma voix, et il m’a entendu de sa montagne sainte. Sélah. »

«Sa colline sainte» fait référence à Jérusalem, le lieu où Dieu a installé à la fois l’Arche et David comme roi, le symbole terrestre sur son trône, son alliance (2: 6). La colline était un endroit où la gloire de Dieu résidait d’une manière unique. Pourtant, David savait que la glorieuse présence de Dieu dans ce lieu saint ne signifiait pas qu’il était inaccessible, insouciant ou absent. Dieu entend toujours les cris de son peuple (4: 3).

Nous pouvons voir de cela que, cria David dans la prière. La prière fervente efficace d’un homme juste est très utile. Les Écritures nous disent que Dieu connaît les désirs de notre cœur avant même que nous ne le demandions. De même, Dieu entend et répond plus rapidement, semble-t-il, lorsque nous lui crions d’angoisse. Dieu est venu à la rescousse des Israélites en Égypte, parce qu’il a entendu leurs cris. Un très bon exemple d’appel à Dieu dans la prière est l’Écriture suivante (dans 2 Sam).

Lire aussi:  Psaume 91 : prière de protection suffisante de Dieu

2 Samuel 22: 7 « Dans ma détresse, j’ai invoqué l’Éternel, et j’ai crié à mon Dieu. Il a entendu ma voix de son temple, et mon cri est entré dans ses oreilles. »

Comme il est beau pour Dieu d’entendre notre prière et de répondre! Une prière exaucée est en effet une joie.

Psaume 3: 5 « Je me suis couché et j’ai dormi; je me suis réveillé; car l’Éternel m’a soutenu. »

«Je me suis couché et j’ai dormi»: Puisque Dieu est connu pour sa protection durable, David pouvait se détendre dans les circonstances les plus difficiles.

Nous voyons dans le fait que David a dormi, qu’il avait toute confiance en l’Éternel. Il savait qu’il avait fait tout ce qu’il pouvait en priant. Il croyait également que Dieu l’avait protégé et a répondu à sa prière. Ce sommeil n’était pas un sommeil agité, mais un repos total. David savait que sa sécurité était en Dieu Tout-Puissant, pas dans les armées. Rappelez-vous la protection que David avait connue auparavant lorsque Saul tentait de le tuer. Dieu l’a protégé de Saul, et Dieu a protégé David d’Absalom. La question que je voudrais poser à mes amis chrétiens est la suivante: avons-nous autant confiance en Dieu? Pouvons-nous nous allonger la nuit et nous reposer, sachant que la protection de Dieu est sur nous? Est-ce Dieu que nous n’avons pas confiance ou est-ce la culpabilité qui nous fait douter? Je l’ai déjà dit, la confiance est un état au-delà de la foi. Nous devons apprendre à faire confiance à Dieu dans nos affaires.

Psaume 3: 6 « Je n’aurai pas peur de dix mille personnes qui se sont dressées contre moi tout autour. »

David était un homme de courage depuis sa jeunesse. Les exemples de son attaque contre le lion et l’ours, quand il a gardé les moutons de son père, son engagement avec Goliath et ses exploits militaires, le montrent. Et bien qu’il y ait maintenant plusieurs milliers d’armes contre lui et son propre fils à leur tête; toutes les tribus d’Israël se révoltaient contre lui, et il n’était assisté que par quelques-uns de ses amis, mais il n’était pas consterné. Pour cela il se réfère à cette insurrection qui apparaît par ce qui suit.

Lévitique 26: 8 « Et cinq d’entre vous en poursuivront cent, et cent d’entre vous en mettront dix mille en fuite, et vos ennemis tomberont devant vous par l’épée. »

Vous voyez, un, avec Dieu est une majorité. Nous n’avons rien à craindre, si Dieu est de notre côté.

Psaumes 91: 5-7 « Tu n’auras pas peur de la terreur la nuit; [ni] de la flèche [qui] vole de jour; » « [Ni] pour la peste [qui] marche dans les ténèbres; [ni] pour la destruction [qui] s’est abattue à midi. » « Mille tomberont à tes côtés, et dix mille à ta droite; mais cela ne s’approchera pas de toi. »

On nous dit également que les craintifs et les incroyants seront perdus.

Apocalypse 21: 8 « Mais les affreux, les incroyants, les abominables, les meurtriers, les prostitués, les sorciers, les idolâtres et tous les menteurs auront leur part dans le lac qui brûle de feu et de soufre: c’est le deuxième mort. »

Pour être sauvés, nous devons avoir foi en Dieu. Notre foi nous sera comptée comme justice. Notre foi et notre confiance doivent être en Jésus-Christ, qui est l’auteur et le finisseur de notre foi.

Psaume 3: 7 « Lève-toi, ô Éternel! Sauve-moi, ô mon Dieu, car tu as frappé tous mes ennemis [sur] l’os de la joue; tu as brisé les dents des impies. »

«Lève-toi, ô Seigneur»: c’est un cri de bataille pour que Dieu engage l’ennemi et défende ses soldats (comparer Nombres 10:35; Psaume 68: 1).

Sauvez-moi, c’est le cri de toute l’humanité. Jésus est le Sauveur du monde. Il est le Sauveur de tous ceux qui croiront. Nous voyons, dans cette Écriture ci-dessus, que les ennemis de David ont été rendus impuissants à lui faire du mal (cassé les dents des impies). Remarquez que David n’a pas rendu ses ennemis inoffensifs, Dieu l’a fait. Tous les croyants doivent se rappeler que Satan a été vaincu par le SEIGNEUR Jésus-Christ sur la croix au Calvaire. Jésus a remporté la victoire pour nous. Tout ce que nous avons à faire est de nous opposer au diable, et il fuira loin de nous. Le mot (se lever) pourrait signifier beaucoup de choses, mais je crois qu’il indique que Jésus est sorti de la tombe. Nous sommes assurés de la vie après la mort, car Jésus est sorti de la tombe. O mort, où est ton aiguillon?

Psaume 3: 8 «Le salut [appartient] à l’Éternel: ta bénédiction [est] sur ton peuple. Sélah».

«Le salut appartient au Seigneur»: il s’agit d’une délivrance large et globale, que ce soit dans le domaine temporel ou éternel.

Jésus-Christ notre Seigneur est le salut de tous ceux qui croiront. Dans le premier verset (du chapitre 1 des Psaumes), nous lisons des bénédictions. Il n’y a qu’une seule façon d’obtenir le salut.

Romains 10: 9-10 « Que si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois en ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. » « Car de cœur l’homme croit à la justice; et de la bouche la confession est faite au salut. »

Nous pourrions travailler tous les jours de notre vie et ne pas être sauvés. Le salut est par le don gratuit de la grâce de Dieu. Nous avons été réellement achetés par le précieux sang du SEIGNEUR Jésus-Christ. Il a été notre expiation en entier, il n’y a plus rien à payer. Toute l’humanité a sa propre volonté de recevoir Jésus comme notre Sauveur, ou de le renier et de se perdre. Chaque individu est un agent moral gratuit. Nous pouvons choisir la vie en croyant en Jésus ou la mort en le niant. Il est venu pour tout sauver, mais seuls ceux qui L’acceptent Lui appartiennent. Nous trouvons dans la prochaine Écriture que Jésus prie pour le sien.

Jean 17: 9 « Je prie pour eux: je ne prie pas pour le monde, mais pour ceux que tu m’as donnés; car ils sont à toi. »

D’une manière glorieuse, Dieu nous a appelés par sa grâce, nous a justifiés par le sang de Jésus et nous a vivifiés par son Esprit. Dieu bénit qui Il veut. Je compare souvent l’appel de Dieu à un jeune homme à la recherche d’une femme. Il l’appelle, parfois plusieurs fois, c’est à elle de répondre à cet appel. Tous les croyants en Christ sont son épouse.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This