Psaumes 35 : la prière de david contre ses ennemis

Priez avec le Psaumes 35 pour la protection en cas de persécution, de calomnies ou d’abandon. Contre les sortilèges des ennemis. Protection du pauvre, de la veuve et de l’orphelin. Châtiments et ruine des méchants et des ennemis. Contre les douleurs et les fièvres.

Penser aussi à adorer et louer l’Eternel avant de faire le Psaumes 91. Demander aussi pardon à Dieu car nous sommes de nature pécheresse.

Éternel! défends-moi contre mes adversaires, Combats ceux qui me combattent!

Saisis le petit et le grand bouclier, Et lève-toi pour me secourir!

Brandis la lance et le javelot contre mes persécuteurs! Dis à mon âme: Je suis ton salut!

Qu’ils soient honteux et confus, ceux qui en veulent à ma vie! Qu’ils reculent et rougissent, ceux qui méditent ma perte!

Qu’ils soient comme la balle emportée par le vent, Et que l’ange de l’Éternel les chasse!

Que leur route soit ténébreuse et glissante, Et que l’ange de l’Éternel les poursuive!

Car sans cause ils m’ont tendu leur filet sur une fosse, Sans cause ils l’ont creusée pour m’ôter la vie.

Que la ruine les atteigne à l’improviste, Qu’ils soient pris dans le filet qu’ils ont tendu, Qu’ils y tombent et périssent!

Et mon âme aura de la joie en l’Éternel, De l’allégresse en son salut.

10 Tous mes os diront: Éternel! qui peut, comme toi, Délivrer le malheureux d’un plus fort que lui, Le malheureux et le pauvre de celui qui le dépouille?

11 De faux témoins se lèvent: Ils m’interrogent sur ce que j’ignore.

12 Ils me rendent le mal pour le bien: Mon âme est dans l’abandon.

13 Et moi, quand ils étaient malades, je revêtais un sac, J’humiliais mon âme par le jeûne, Je priais, la tête penchée sur mon sein.

14 Comme pour un ami, pour un frère, je me traînais lentement; Comme pour le deuil d’une mère, je me courbais avec tristesse.

15 Puis, quand je chancelle, ils se réjouissent et s’assemblent, Ils s’assemblent à mon insu pour m’outrager, Ils me déchirent sans relâche;

16 Avec les impies, les parasites moqueurs, Ils grincent des dents contre moi.

17 Seigneur! Jusques à quand le verras-tu? Protège mon âme contre leurs embûches, Ma vie contre les lionceaux!

18 Je te louerai dans la grande assemblée, Je te célébrerai au milieu d’un peuple nombreux.

19 Que ceux qui sont à tort mes ennemis ne se réjouissent pas à mon sujet, Que ceux qui me haïssent sans cause ne m’insultent pas du regard!

20 Car ils tiennent un langage qui n’est point celui de la paix, Ils méditent la tromperie contre les gens tranquilles du pays.

21 Ils ouvrent contre moi leur bouche, Ils disent: Ah! ah! nos yeux regardent! –

22 Éternel, tu le vois! ne reste pas en silence! Seigneur, ne t’éloigne pas de moi!

23 Réveille-toi, réveille-toi pour me faire justice! Mon Dieu et mon Seigneur, défends ma cause!

24 Juge-moi selon ta justice, Éternel, mon Dieu! Et qu’ils ne se réjouissent pas à mon sujet!

25 Qu’ils ne disent pas dans leur coeur: Ah! voilà ce que nous voulions! Qu’ils ne disent pas: Nous l’avons englouti!

26 Que tous ensemble ils soient honteux et confus, Ceux qui se réjouissent de mon malheur! Qu’ils revêtent l’ignominie et l’opprobre, Ceux qui s’élèvent contre moi!

27 Qu’ils aient de l’allégresse et de la joie, Ceux qui prennent plaisir à mon innocence, Et que sans cesse ils disent: Exalté soit l’Éternel, Qui veut la paix de son serviteur!

28 Et ma langue célébrera ta justice, Elle dira tous les jours ta louange.

 

Lire aussi:  20 Psaumes pour faire de prière contre ses ennemis visibles et invisibles

INTERPRÉTATION DU PSAUMES 35 Commentaires

Afin que vous compreniez tout le message de ce puissant Psaume 35, nous avons fourni une description détaillée de chaque passage :

Psaumes 35 – verset 1 À 3
Au début de ce Psaume, David sent qu’il est injustement attaqué et supplie Dieu de l’aider et de combattre ses ennemis pour lui. David n’hésite pas à demander à Dieu d’affronter ses ennemis en tant que soldat, montrant sa complète dépendance à l’égard de la puissance de Dieu.

Psaumes 35 – verset 4 À 9
Dans les versets qui suivent, nous voyons une série de demandes que David fait comme punition à ses ennemis et persécuteurs. Qu’ils soient confus, honteux, que leur voie soit sombre et glissante, et que l’ange du Seigneur les persécute. Autrement dit, David demande à Dieu d’amener ses ennemis au jugement dernier.

Il fait cette demande parce qu’il connaît son innocence, sait qu’il ne mérite pas les insultes et les attaques que les impies ont faites et croit que Dieu doit les punir avec sa demande du Psaumes 35.

Psaumes 35 – verset 10
Ce verset montre la profonde soumission de David à Dieu, corps et âme. Il démontre sa confiance dans la justice divine de délivrer les faibles (David) des plus forts (ses ennemis). Donner le privilège aux pauvres et aux nécessiteux et punir ceux qui volent. Cela montre comment la puissance de Dieu peut être retardée, mais elle n’échouera pas car il n’y a rien dans cet univers qui puisse être comparé à sa puissance.

 

Lire aussi:  Psaume 125

Psaumes 35 – verset 11 À 16
Dans ces versets, David raconte un peu ce qui lui est arrivé. Il raconte l’attitude honteuse de ceux qui se moquaient de lui aujourd’hui alors que par le passé ils avaient déjà été aidés par lui. Il parle des faux témoins, qui se moquent de David, qui rétrécit, trébuche, se retire.

 

Psaumes 35 – verset 17 et 18
Dans ces versets, il demande à Dieu si cela ne serait pas suffisant, même lorsque le Seigneur viendrait à lui pour souffrir aux mains de ses ennemis, avec tant d’injustice. Mais il fait confiance à Dieu, sait qu’il peut avoir confiance que Dieu le délivrera de tant de violence. Et c’est pourquoi il dit qu’il attend sa délivrance et sa miséricorde.

 

Psaumes 35 – verset 19 À 21
Les ennemis de David se réjouirent de voir un homme comme lui, qui se confie aveuglément au Seigneur, tomber. Le psalmiste revendique à nouveau son innocence: «Ils me détestent sans cause.» C’est un extrait de souffrance et illustre le sarcasme des ennemis avec le «Aha! Ah! De nos propres yeux, nous l’avons vu. »

 

Psaumes 35 – verset 22 À 25
Dans ces versets du Psaume 35, David dit à Dieu de se réveiller, car il regarde tout ce qu’il savait être injuste. David demande à Dieu de ne pas se taire et plaide qu’il ne prolonge plus sa souffrance, il demande son jugement divin.

 

Psaumes 35 – verset 26 À 28
Dans l’expression «honte» du verset, Dieu montre comment la méchanceté de l’homme de la terre est nulle avant le jugement final, cela ne sert à rien. Seuls ceux qui aiment Dieu partageront leur joie après le jugement divin, eux seuls pourront louer Dieu après avoir été sauvés.

2 Comments

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This